BFMTV

Harcèlement scolaire: Jonathan avait tenté de s'immoler par le feu

Jonathan a échappé de peu à la mort.

Jonathan a échappé de peu à la mort. - -

Ce mardi, Vincent Peillon présente un plan pour lutter contre le harcèlement dans les établissements scolaires. Deux ans plus tôt, Jonathan, racketté depuis plusieurs années, a tenté de s’immoler. Marqué à vie, il livre un témoignage touchant dans un livre.

L'école était devenue son enfer. Jonathan, 16 ans à l'âge des faits, a tenté de s'immoler par le feu pour mettre fin à son calvaire. Sauvé de justesse par une passante, Jonathan restera plus de deux mois dans le coma et subira 17 interventions chirurgicales. Deux ans plus tard, le jeune de Marquette-lez-Lille, dans le Nord, se confie au micro de BFMTV.

"Quand le prof était retourné, ils me tapaient, me frappaient sans cesse", a-t-il confié.

Un enfant sur dix est victime de harcèlement à l'école

Réservé et timide, Jonathan est devenu le souffre-douleur de ses camarades de classes dès l'école primaire. Au harcèlement scolaire s'ajoute le racket de son argent de poche, du collège jusqu'au lycée. Par peur et par honte, le jeune garçon se mure dans le silence. Avant de tomber, peu à peu, dans une grave dépression qui le poussa à commettre l'irréparable. "On m'a mis une arme sur la tête. Et ils m'ont demandé de leur ramener 100 euros sinon ils me feraient encore plus de mal."

Jonathan a aujourd'hui repris goût à la vie et a couché son histoire dans un livre. Avec son témoignage, le garçon de 18 ans souhaite réveiller les consciences et aider d'autres victimes à rompre la loi du silence.

Le harcèlement, longtemps ignoré, est devenu une priorité pour le ministère de l’Éducation nationale. Son ministre, Vincent Peillon, lance ce mardi la nouvelle campagne "Agir contre le harcèlement à l’école". En France, un enfant sur dix en est victime.

S. Desfarges avec Benoît Lordelot et Emmanuelle Gueuns