Gilets jaunes: trois gardes à vue après la décapitation d'une effigie de Macron en Charente

Gilets jaunes
 

Ils avaient simulé un "procès" fictif d'Emmanuel Macron à Angoulême, à l'issue duquel le pantin à l'effigie du président avait été décapité à la hache.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire