BFMTV

Gilets jaunes: environ 2000 personnes interpellées dont plus de 1700 placées en garde à vue

1220 personnes ont été placées en garde à vue partout en France.

1220 personnes ont été placées en garde à vue partout en France. - Fred Tanneau - AFP

Les forces de l'ordre ont procédé à 1939 interpellations partout en France samedi, lors des manifestations des gilets jaunes, a indiqué Christophe Castaner. Plus de 1709 personnes ont été placées en garde à vue.

Les chiffres sont impressionnants: 1939 interpellations et 1709 gardes à vue en à peine 24 heures, parmi les 136.000 manifestants qui ont défilé partout en France, samedi. Dans le périmètre restreint de Paris, les forces de l'ordre ont procédé à 1082 interpellations, dont 52 femmes et 95 mineurs. Parmi eux, 974 ont été placés en gardes à vue samedi.

Toutefois, le parquet de Paris a fait savoir ce dimanche que 396 gardes à vue avaient été levées. 284 personnes ont été relaxées tandis que 108 ont été déférées devant le parquet afin que le juge décide d'éventuelles poursuites judiciaires.

Détention d'armes par destination

La plupart des suspects ont été interpellés pour "violences sur personne dépositaire de l'autorité publique", "détention de produits explosifs" et "port d’arme", lors des contrôles renforcés aux abords des gares et des péages. Nombre d'entre eux détenaient des fumigènes, des masques à gaz, ou encore des armes par destinations.

Une partie de ces interpellations ont également eu lieu en amont des manifestations concernant les individus soupçonnés, notamment en raison de messages postés sur les réseaux sociaux, d'avoir voulu commettre des violences.

Pour l'instant, le profil des suspects reste difficile à cerner. Cependant, les avocats de certains prévenus ont indiqué à BFMTV qu'il s'agissait de gilets jaunes "déterminés", mais pas nécessairement violents. En région parisienne, les gardés à vue ont été répartis dans les commissariats parisiens et de banlieue. 

Ambre Lepoivre avec le service police justice de BFMTV