BFMTV

Gilet jaune blessé à la tête à Bordeaux: une enquête ouverte, confiée à l'IGPN

Des forces de l'ordre à Bordeaux

Des forces de l'ordre à Bordeaux - MEHDI FEDOUACH / AFP

Le parquet de Bordeaux a annoncé avoir saisi la police des polices après la diffusion d'images montrant un homme blessé à la tête en marge de la manifestation des gilets jaunes ce samedi 12 janvier.

Ce week-end, plusieurs vidéos ont été diffusées montrant des étapes différentes d'une même scène, dans l'hyper-centre de Bordeaux en fin d'après-midi, alors que la manifestation des gilets jaunes dégénérait en heurts avec les forces de l'ordre. Sur l'une de ces vidéos amateur, on voit un policier tirer au lanceur de balle de défense (LBD), un autre lancer un projectile qui pourrait être une grenade de désencerclement, en direction d'une rue où quelques secondes plus tôt s'étaient engagés en courant plusieurs manifestants.

Après avoir visionné ces images, le parquet de Bordeaux a indiqué avoir saisi l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour déterminer les circonstances de ce tir de LBD.

"À la suite de la diffusion sur internet et certains réseaux sociaux d'une vidéo révélant qu'un manifestant a été blessé à la tête en marge de la manifestation des gilets jaunes (...), le procureur de la République a décidé de se saisir de ces faits et d'ouvrir une enquête pénale confiée à l'IGPN afin d'en déterminer les circonstances", précise Marie-Madeline Alliot, procureure de la République.

Alexandra Gonzalez avec AFP