BFMTV

Fusillade mortelle devant un hôpital à Paris: où en est l'enquête?

La piste du règlement de comptes est privilégiée après la fusillade qui a eu lieu lundi en début d'après-midi dans le 16e arrondissement de Paris.

Un homme a été tué et une femme grièvement blessée lundi en début d'après-midi devant l'hôpital gériatrique Henry-Dunant, dans le 16e arrondissement de la capitale. Le point sur les différents éléments de l'enquête.

• Le tireur en fuite

Juste après la fusillade, le tireur a pu prendre la fuite sur un deux-roues. Cet individu est pour l'heure toujours recherché.

"Il est reparti comme il est venu, il n'a pas couru. Il y avait un scooter qui l'attendait et ils sont repartis", assure à BFMTV un restauratoir voisin. Un cuisinier interrogé par l'AFP affirme également avoir vu le tireur "monter sur un scooter X-Max gris qui l'attendait" un peu plus loin.

"Le conducteur était un peu gros alors que le tireur était plutôt grand et sportif. Tout du long, il a marché tranquillement, il était complètement stoïque, comme s'il venait d'acheter un café et que tout était normal", indique-t-il.

• Un règlement de comptes?

Au lendemain de la fusillade, les enquêteurs privilégient désormais l'hypothèse d'un règlement de comptes. Plusieurs éléments viennent soutenir cette piste, notamment le mode opératoire du tireur.

Les témoins parlent d'un homme calme et déterminé. Selon nos informations, il a tiré une première fois, puis a suivi la victime qui essayait de fuire avant de l'abattre au sol de plusieurs balles dans la tête.

"J'ai entendu une détonation et je me suis retourné. J'ai vu un homme à terre et j'ai vu un autre monsieur arriver pour lui mettre deux balles dans la tête, raconte le restaurateur à BFMTV.

• Un homme connu des services de police

L'autre élément qui accrédite la thèse du règlement de compte tient au profil de la victime tuée. Cet homme de 33 ans était bien connu des services de polices, en particulier pour pour meurtre en bande organisée, association de malfaiteurs et des faits de trafic de stupéfiants.

"Il ressort des premières investigations que l'homme décédé", "défavorablement connu par la justice", "était visé par l'auteur des coups de feu", a confirmé le parquet de Paris.

• Une vigile grièvement blessée

L'autre victime de cette fusillade est une agente de sécurité de l'hôpital Henry-Dunant. Cette femme se trouvait encore lundi soir dans un état grave avec un pronostic vital engagé.

Selon le parquet de Paris, il n'y avait aucun lien avec la deuxième victime. L'agente de sécurité n'était a priori pas visée et "a plutôt été victime d'une balle perdue", a déclaré à la presse le maire du XVIe arrondissement Francis Szpiner.

• Enquête pour assassinat et tentative d'assassinat

Le parquet de Paris a décidé d'ouvrir une enquête pour assassinat, tentative d'assassinat et associations de malfaiteurs. Elle a été confiée à la brigade criminelle de la Direction régionale de la police judiciaire.

Cécile Ollivier et Benjamin Rieth