Entrée de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, dans l'Essonne
 

Face à la multiplication des incidents dont sont victimes les personnels des prisons françaises, le syndicat Force Ouvrière appelle tous les agents travaillant au sein de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis à cesser toute activité samedi 20 janvier à partir de 6 heures 45. La prison de Borgo en Corse va suivre le mouvement.

Votre opinion

Postez un commentaire