BFMTV

"Fête à Macron": Collomb condamne "l'attaque" d'un camion de télévision à Bastille

Gérard Collomb a condamné "l'attaque" d'un camion de télévision.

Gérard Collomb a condamné "l'attaque" d'un camion de télévision. - AFP

Un camion de télévision a été dégradé Place de la Bastille et un policier a été légèrement blessé.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a condamné fermement "l'attaque" d'un camion-régie de Franceinfo samedi à Paris qui n'a pas fait de blessés, en marge de la manifestation contre la politique d'Emmanuel Macron. L'incident a eu lieu en milieu d'après-midi, après quelques heures de rassemblement dans une ambiance festive.

"Quand certains s'attaquent à la presse, il n'y a plus de limites", a déclaré le ministre à l'AFP à la préfecture de police. "Heureusement aucun journaliste ne se trouvait dans le camion, dans lequel un fumigène a été lancé", a-t-il ajouté.

2.000 policiers et gendarmes mobilisés

Place de la Bastille, un fumigène a été lancé à l'intérieur du véhicule dont une vitre avait été brisée. Le véhicule, dont une vitre a été brisée, a été conduit sous escorte policière sur un boulevard à proximité. Un policier a été légèrement blessé par un jet de projectile lors de l'extraction du véhicule.

2.000 policiers et gendarmes ont été déployés ce samedi à Paris pour encadrer la manifestation, quatre jours après un 1er-Mai marqué par des violences et de nombreuses interpellations. Quatre personnes ont été interpellées samedi au cours de la journée, a fait savoir la préfecture de police. 
C.V. avec AFP