BFMTV

Femme égorgée à Angers en 2013: son assassin présumé déclaré irresponsable

Procès d'une femme égorgée à Angers en 2013

Procès d'une femme égorgée à Angers en 2013 - AFP

Un homme de 32 ans, écroué pour l'assassinat d'une femme qui avait été retrouvée égorgée devant son immeuble à Angers en janvier 2013, a été déclaré pénalement irresponsable vendredi, a-t-on appris de source judiciaire.

Dans son arrêt, la chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Angers a prononcé l'hospitalisation en psychiatrie de cet homme d'origine soudanaise, qui ne sera donc pas jugé devant les assises. Il avait fait l'objet de trois expertises psychiatriques qui avaient toutes conclu à l'abolition de son discernement à l'époque des faits, selon cette même source.

Le 12 janvier 2013, la victime, qui travaillait dans une association d'insertion d'Angers où son agresseur présumé avait été pris en charge, avait été frappée de trois coups de couteau, dont un lui avait tranché la carotide. Muni d'un couteau et d'un marteau, l'homme avait ensuite cassé le pare-brise d'un véhicule de police arrivé sur les lieux, puis avait tenté d'ouvrir la portière du fonctionnaire assis à l'avant, qui avait fait usage de son arme.

Le suspect avait été mis en examen le 15 janvier 2013 pour assassinat et tentative de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique, et placé en détention provisoire.

la rédaction avec AFP