BFMTV

Féminicide dans le Var: ce que l'on sait de la victime, Doriane, une femme de 32 ans

Doriane Ragon a été retrouvée morte devant chez elle au Plan-de-la-Tour, dans le Var.

Doriane Ragon a été retrouvée morte devant chez elle au Plan-de-la-Tour, dans le Var. - BFMTV

Une femme a été tuée par balle à Plan-de-la-Tour dans le Var, son corps a été retrouvé dimanche matin vers 5h30. La victime connaissait l'homme suspecté de l'avoir abattue depuis quelques mois et ses proches affirment que ce dernier la harcelait.

Une femme a été tuée d'une balle dans la tête au Plan-de-la-Tour, une commune surplombant le golfe de Saint-Tropez, dans le Var. Son corps a été retrouvé dimanche matin à 5h30.

Les gendarmes ont rapidement identifié un suspect et se sont rendus à son domicile dimanche, à Gréolières (Alpes-Maritimes), pour l'auditionner. Après avoir accepté de parler aux forces de l'ordre, l'homme s'est finalement retranché dans sa maison et a pris la fuite. La gendarmerie du Var a lancé ce lundi un appel à témoins pour retrouver le suspect.

Depuis, cet homme 33 ans, soupçonné d'être l'auteur des faits, est activement recherché par les forces de l'ordre. Le point sur ce que l'on sait sur la victime de cet homicide.

Doriane, 32 ans, mère d'une fille de 11 ans

La victime, Doriane Ragon, est une jeune femme de 32 ans habitant au Plan-de-la-Tour dans le Var, dans une résidence, avec sa fille âgée de 11 ans. Cette dernière n'était pas présente au moment des faits et est actuellement chez son père.

Son corps a été découvert dimanche matin vers 5h30, devant les grilles de sa résidence par un livreur de journaux de Var-Matin, avec une douille de 9 mm à proximité. Selon nos informations, la jeune femme a été tuée en rentrant du travail. Elle faisait des "extras" pour des personnes âgées.

Elle avait "peur" du suspect, qui la harcelait

D'après les proches de Doriane, elle n'était pas en couple avec le suspect et ne le connaissait pas depuis très longtemps, "peut-être 2-3 mois", a confié sa meilleure amie Sammy sur l'antenne de BFMTV.

"Elle ne voulait pas une relation amoureuse avec lui, il n'a pas accepté et il l'a harcelée pendant deux mois. Il n'arrêtait pas d'envoyer des messages", a déclaré la meilleure amie de la victime sur notre antenne.

Doriane a confié à plusieurs de ses proches qu'elle avait peur de cet homme et qu'il lui aurait fait du chantage au suicide, menaçant de se tuer si elle répondait pas à ses avances. Le suspect la surveillait, dormait devant chez elle, toujours d'après les informations que l'entourage de Doriane a confié à BFMTV. À leur connaissance, aucune plainte n'a été déposée par la victime.

Sur notre antenne, sa meilleure amie a affirmé que le suspect avait montré "une arme" à Doriane, quelques jours avant le drame. "On ne pensait pas que ça allait en arriver là", a-t-elle confié.

Un hommage prévu mercredi

"Tout le monde est choqué, tout le monde adorait Doriane, c'était une fille adorable, on ne croit jamais que ça peut arriver à notre proche", a ajouté la jeune femme sur notre antenne.

Une cagnotte a été créée par les amis de la victime pour financer ses obsèques. Un hommage sera également rendu mercredi à 18h sur la Place Foch, devant la mairie du Plan-de-la-Tour, en accord avec la famille, a appris BFMTV.

Mélanie Vecchio, avec Marine Langlois