Molins
 

Les images de violences, notamment lors de la manifestation du 1er-Mai, ont suscité de vives critiques pointant du doigt un manque d'anticipation pour prévenir l'action des "black blocs". Des remarques rejetées par le procureur de la République de Paris, s'exprimant sur BFMTV.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire