En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Farhad Khosrokhavar, directeur de l'Observatoire des radicalisations, le 26 janvier 2018 sur BFMTV et RMC.
 

Invité ce vendredi sur BFMTV et RMC, Farhad Khosrokhavar, sociologue expert du milieu carcéral et directeur de l'Observatoire des radicalisations, est revenu sur le mal-être des prisons, du côté des surveillants comme des détenus. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • caramel23
    caramel23     

    aux surveillants à leur dire chaque jour "merci d'être venu" ça va leur faire plaisir !!!!

  • slater13
    slater13     

    Ils sont en prison sûrement pour "bonne conduite", encore un donneur de leçons.

  • passur
    passur     

    Je ne comprend pas, pourquoi ils y vont tous alors, surement à l’insu de leurs plein gré, si il ni avait pas de voyou, pas besoin de prison!!!!!

    fumcapt
    fumcapt      (réponse à passur)

    Euh.......je crois qu'il est rare qu'on aille en prison de son plein gré !!

    sclp
    sclp      (réponse à fumcapt)

    Pas toujours ! certains SDF se font enfermer pour être au chaud, nourris et logés notamment en période d'hiver !

  • beaudolo
    beaudolo     

    Il vaut mieux les avoir malheureux en prison que terroristes en liberté!
    En discours nos sociologues ont toujours été très forts mais qu'ont-ils fait dans les années 50 et 60 l'époque où nous avons construit ces cités de la mort ? ont-ils alerté les gouvernants? se sont-ils opposés à cette catatrophe?

    sclp
    sclp      (réponse à beaudolo)

    C'est vrai qu'ils n'alertent que lorsqu'on les interroge (en dehors des livres spécialisés). Et comme ils sont rarement interrogés ou consultés ....

  • Calispera
    Calispera     

    Leurs victimes ne sont pas des gens malheureux par leur faute ? Communautarisme encore et toujours

  • SuperPlus
    SuperPlus     

    Ah bon… vous nous parlez du mal être des détenus MAIS pourquoi sont-ils en prison ? Ils ont commis vols, viols, cambriolages, vendu de la drogue, ou même posé des bombes… Alors, au lieu de se plaindre et de se lamenter sur leur sort, qu’ils réfléchissent, apprennent un métier pour pouvoir être utile à la société qui leur paye pour les entretenir pendant qu’ils sont en prison…

  • GG34
    GG34     

    Et, oh, la prison ce n'est pas le Club Med'

  • Nisse
    Nisse     

    Oh les pauvres !!!! On se moque pas des gens par hasard !! Ils n’avaient qu’a y réfléchir avant. Ils n’ont que ce qu’ils méritent

Votre réponse
Postez un commentaire