BFMTV

Drôme: deux retraités tués avec "une incroyable sauvagerie"

La Section de recherches de Grenoble et au Groupement de gendarmerie de la Drôme sont en charge de l'enquête.

La Section de recherches de Grenoble et au Groupement de gendarmerie de la Drôme sont en charge de l'enquête. - AFP

Une femme de 84 ans et un homme de 68 ans ont été retrouvés morts dans une maison isolée à Saint-Marcel-lès-Sauzet, dans la Drôme. Leur corps étaient lardés de coups de couteau.

Cambriolage qui a mal tourné? Acte d'un rôdeur? Un drame familial? Toutes les pistes sont envisagées au lendemain de la découverte du corps de deux retraités dans un pavillon situé à Saint-Marcel-lès-Sauzet, dans la Drôme, au nord de Montélimar. Si le mobile de ce crime reste inconnu, l'enquête a été ouverte pour "meurtre". L'hypothèse d'un homicide suivi d'un suicide a été écartée en raison de plusieurs éléments.

Mardi, le corps d'une veuve de 84 ans et d'un ami, âgé de 67 ans, ont été retrouvés dans la maison de cette dernière située à proximité d'un village de 1.200 âmes. Ce dernier, originaire de Portes-en-Valdaine, à une quinzaine de kilomètres, venait souvent rendre visite à l'octogénaire, précise France Bleu Drôme-Ardèche. C'est la femme de ménage qui a donné l'alerte vers 8h30 après s'être rendu compte qu'une vitre du pavillon était brisée.

"Vraie sauvagerie"

Alertés, les gendarmes vont faire une macabre découverte. La vieille dame gisait au pied de l'escalier tandis que son visiteur se trouvait dans le jardin, détaille Le Parisien. "Il y a eu une vraie sauvagerie dans la manière dont ces deux personnes ont été tuées", a reconnu Alex Perrin, le procureur de Valence, qui s'est rendu sur place. Les deux victimes ont succombé à des coups portés avec "objet contondant, arme blanche", une arme dont il est impossible de préciser la nature pour l'instant.

Un élément intrigue les enquêteurs et pourrait faire pencher l'enquête vers un drame familial: une couverture recouvrait les deux corps. Par ailleurs, la scène de crime aurait été lavée à l'eau partiellement. Des autopsies doivent également être réalisées rapidement. La police technique et scientifique s'est déployée dans la maison à la recherche d'indices.

Justine Chevalier avec AFP