Maelys
 

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Grenoble examine ce mardi une requête en nullité déposée par l'avocat du principal suspect dans la disparition de la fillette de neuf ans. Si elle est validée, certains éléments contenus dans le dossier ne pourront plus être utilisés par la justice.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • timask
    timask     

    Lorsqu'une défense se raccroche à des branches de bois morts
    c'est qu'elle n'a guère grand argument pour clamer son innocence

Votre réponse
Postez un commentaire