BFMTV

Disparition d'une famille à Orvault: une montre retrouvée ensanglantée

Alors que les enquêteurs sont toujours à la recherche de la voiture du fils Troadec, la montre de la mère de famille a été retrouvée cassée, tachée de sang et sous un lit. La famille, résidant à Orvault, près de Nantes, n'a plus donné de signe de vie depuis le 16 février.

De nouveaux éléments dans l'enquête sur la disparition d'une famille à Orvault, dans la banlieue nord de Nantes. Selon BFMTV, la montre de la mère de famille, retrouvée dans la chambre de la fille, était non seulement tachée de sang mais aussi cassée et se trouvait sous le lit.

Des endroits soigneusement nettoyés

Alors que dans certains endroits de la maison, comme sous l'escalier, les traces rosâtres ont été grossièrement essuyées, d'autres parties du pavillon semblent avoir été soigneusement nettoyées, apprend BFMTV. L'ADN présent dans les traces de sang appartient au père, à la mère et au fils, celui de la fille n'a quant à lui pas été retrouvé.

Pascal et Brigitte Troadec ainsi que leurs deux enfants Sébastien, 21 ans, et Charlotte, 18 ans, n'ont plus donné de signe de vie depuis le 16 février. L'alerte a été donnée le 23 février par la sœur de la mère de famille. 

Un steak, des yaourts et des sushis

BFMTV apprend également que dans la cuisine, l'évier n'était pas rempli de vaisselle sale: il n'y avait qu'une tasse et un verre. Dans le réfrigérateur, il n'y avait qu'un steak périmé depuis le 16, des yaourts périmés depuis le 14, et des sushis fabriqués le 16. Dans la boîte aux lettres, le plus ancien courrier remontait au 16.

Par ailleurs, les brosses à dent et à cheveux des membres de la famille n'ont pas disparu, comme le parquet l'avait dans un premier indiqué. Elles ont été saisies par les enquêteurs dans le cadre de leurs analyses ADN.

Deux juges d'instruction nommés

Lundi soir, une information judiciaire a été ouverte pour homicides volontaires, enlèvements et séquestrations. Deux juges d'instruction ont été nommés pour mener les investigations dans cette affaire entourée de mystères.

Pour le moment, aucun élément ne permet d'établir de scénario plausible. Si les indices retrouvés sur place "laissent supposer une scène violente, pour autant, il n'est pas possible à ce stade de déterminer avec précision le déroulement des faits", a expliqué le procureur. Drame familial ou intervention d'une personne extérieure, toutes les hypothèses restent envisagées.

Céline Hussonnois-Alaya avec Alexandra Gonzalez et Cécile Ollivier