BFMTV

Dîners clandestins: de multiples cartons d'invitations compromettent Christophe Leroy

Des cartons d'invitation évoquant la tenue de différents événements entre octobre 2020 et avril 2021, et auxquels le chef Christophe Leroy est soupçonné d'avoir participé.

Des cartons d'invitation évoquant la tenue de différents événements entre octobre 2020 et avril 2021, et auxquels le chef Christophe Leroy est soupçonné d'avoir participé. - BFMTV

Selon ces documents, une quinzaine d'événements auraient été organisés enfin la fin octobre et le 1er avril par le chef Christophe Leroy.

L'enquête autour d'éventuels repas clandestins organisés à Paris se poursuit. Ce mercredi, une perquisition a été menée au domicile du cuisinier Christophe Leroy, dans le cadre d'une procédure ouverte par le parquet de Paris pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "travail dissimulé" après des révélations de la chaîne M6 dans un reportage.

Des cartons compromettants

L'étau semble se resserrer autour de cet homme de 57 ans. BFMTV a en effet pu consulter plusieurs cartons d'invitation à des déjeuners, dîners, brunchs, apéritifs ou encore cocktails dînatoires organisés par ce dernier, qui auraient eu lieu entre fin octobre et le 1er avril dernier alors que les restaurants devaient garder porte close en France.

Des cartons d'invitation évoquant la tenue de différents événements entre octobre 2020 et avril 2021, et auxquels le chef Christophe Leroy est soupçonné d'avoir participé.
Des cartons d'invitation évoquant la tenue de différents événements entre octobre 2020 et avril 2021, et auxquels le chef Christophe Leroy est soupçonné d'avoir participé. © BFMTV

Selon nos informations, ces événements étaient organisés dans un club privé nommé le Leroy's Business Club dans le VIIIe arrondissement de Paris, qui est également son domicile particulier, un appartement de 130 m². Au programme, des repas agrémentés de caviar et de champagne dont la note pouvait dépasser les 200 euros par tête.

Dans la matinée ce jeudi, le chef a, par la voix de son avocat, assuré "que les prestations qu’il a effectuées l’ont été, comme la loi l’autorise, dans des domiciles privés et non pas dans des établissements recevant du public (ERP) de type restaurant".

Lors de la perquisition, la comptabilité ainsi que plusieurs téléphones du cuisinier ont été saisis. Selon nos informations, les enquêteurs recherchent des menus en papier qui pourraient attester de l'existence de repas, mais aussi des traces de commandes de nourriture passées, de factures ou encore des photos.

Les images de vidéosurveillance de la rue vont aussi être passées en revue, ainsi que les amendes dressées contre les voitures stationnées dans cette rue, les comptes bancaires du restaurateur et ses contacts récents par téléphone.

Le rôle de Pierre-Jean Chalençon

Au cours de ces investigations, les enquêteurs auront aussi pour tâche de comprendre le rôle joué par le collectionneur spécialiste de l'époque napoléonienne Pierre-Jean Chalençon, qui a reconnu avoir organisé un événement le 1er avril dernier en présence de Christophe Leroy. Il a assuré mardi sur BFMTV qu'il ne s'agissait pas d'un dîner, mais d'une présentation du palais Vivienne, dont il est propriétaire.

Or, selon une information BFMTV, un deuxième événement de ce type aurait été organisé dans ce même lieu et Pierre-Jean Chalençon pourrait être convoqué par les enquêteurs.

La perquisition menée chez Christophe Leroy, présenté sur son compte Instagram comme "le chef des stars", intervient alors que le reportage de M6 faisait état d'un dîner au Palais Vivienne "autour d'un menu caviar et champagne" au prix de "220 euros par personne" concocté par le cuisinier. Ce chef de 57 ans à l'aura sulfureuse est connu pour avoir travaillé pour Johnny Hallyday ou encore Pamela Anderson

Hugo Septier avec Mathias Tesson