L'abattoir des Yvelines où les militants de L214 ont été interpellés.
 

C'est la première fois que des militants de l'association L214 sont inquiétés sur le plan judiciaire, entre autres pour "atteinte à la vie privée". Les membres de l'association se défendent en soulevant une question prioritaire de constitutionnalité.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Soi-disant on s'était promis de tout faire pour protéger les lanceurs d'alertes.
    Si demain vous décidez de filmer les dealeurs en bas de chez vous, dans leurs locaux ou les parties communes, soyez certains que la justice trouvera un vice de procédure pour décourager votre action.

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Soutenons ces défenseurs des animaux,ils nous ont montré ce que l'humain avait de plus mauvais en lui,faire souffrir.

Votre réponse
Postez un commentaire