gabriac benedetti
 

Six mois de prison avec sursis et 15.000 euros d'amende ont été requis contre Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac, accusés d'avoir continué à faire vivre l'Oeuvre française et les Jeunesses nationalistes malgré une interdiction par décret. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire