marc machin
 

Placé en garde à vue jeudi à cause de soupçons de viol et vol avec arme, Marc Machin a connu un parcours judiciaire mouvementé depuis son acquittement pour le meurtre de Marie-Agnès Bedot, le 1er décembre 2001 à Neuilly. Une erreur judiciaire qui lui a valu presque six ans derrière les barreaux. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire