Les abords du supermarché Super U après la prise d'otages.
 

Daesh a revendiqué la prise d'otages et les attaques meurtrières qui ont frappé vendredi le sud de la France, à Trèbes et Carcassonne, par le biais de son agence de propagande Amaq.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire