A Aubervilliers, la communauté chinoise se sent toujours menacée.
 

Le procès de deux jeunes hommes accusés de l'agression mortelle d'un couturier chinois en 2016 à Aubervilliers doit s'achever ce mardi. Deux ans après les faits, l'émotion reste vive dans la communauté chinoise de la ville, qui se sent toujours menacée.

Votre opinion

Postez un commentaire