Police
 

Le laboratoire d’Hématologie Médico-Légale de Bordeaux a développé une technique permettant, à partir d'une trace ADN présente sur un lieu où s'est produit un crime, de dresser un portrait-robot génétique et de déterminer les "caractères morphologiques apparents" d'un suspect.

Votre opinion

Postez un commentaire