BFMTV

Côtes-d’Armor: 5 mois de prison avec sursis pour ses excès de vitesse devant le radar

-

- - Pascal Guyot - AFP

Il croyait - à tort - pouvoir passer au travers des mailles du filet... Un motard ayant multiplié les excès de vitesse devant le radar automatique de Saint-Brandan (Côtes-d'Armor), non loin de Saint-Brieuc a écopé ce lundi de 5 mois avec sursis et 1.400 euros d’amende, rapporte Le Télégramme. Ses deux motos ont par ailleurs été confisquées et son permis annulé.

Certain de ne pas pouvoir se faire prendre puisque le radar flashe par l’avant et que la plaque d’immatriculation se trouve à l’arrière de la moto, le jeune homme de 26 ans passait régulièrement devant à 170 voire 180 km/h, sur une portion d’autoroute limitée à 90 km/h, s’autorisant au passage quelques acrobaties face à l’appareil. Sans jamais recevoir de contravention.

Mais il a fini par se faire pincer en narguant une fois de plus les forces de l’ordre, raconte Sud Ouest. Alors qu’il les dépassait, les gendarmes ont reconnu le motard non identifié qui apparaissait sur plusieurs clichés générés par le radar. Et l’ont interpellé chez lui quelques jours plus tard.

Devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc où il était jugé ce lundi pour mise en danger de la vie d’autrui, le jeune homme semblait ne pas se rendre compte de la gravité des faits, selon le Télégramme. "C’est un besoin de recherche d’adrénaline par la vitesse", a-t-il expliqué. "C’est inadmissible, la route, ce n’est pas un jeu, vous êtes un fou dangereux !", a rétorqué la procureure.

V.R.