× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Centre pénitentiaire de Perpignan, où un début de mutinerie a eu lieu le 17 mars 2020.
 

Détenus, avocats, magistrats, associations et personnel pénitentiaire redoutent l’arrivée inéluctable du coronavirus en détention. Ils appellent à prendre des "mesures exceptionnelles" pour "dépeupler les prisons" et ainsi éviter une contamination massive. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire