Le square Baudelaire à Compiègne. (Illustration)
 

La ligne de conduite des HLM de la ville se durcit pour poursuivre systématiquement et faire expulser les locataires qui se livrent aux trafics de stupéfiants. 

Votre opinion

Postez un commentaire