Romand
 

Après vingt-six années passées derrière les barreaux, le faux médecin Jean-Claude Romand, qui a notamment inspiré le roman L'Adversaire, d'Emmanuel Carrère, sera fixé ce vendredi sur sa demande de libération conditionnelle. Une décision qui implique la prise en compte de multiples critères par les juges, notamment la dangerosité du détenu.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire