BFMTV

Claire, victime de "revenge" porn demande réparation

Le "revenge porn" consiste à diffuser sur Internet et les réseaux sociaux des films ou des photos intimes pour se venger d'un ex-partenaire. Claire, victime de cette pratique se reconstruit lentement et attend de l'audience qui se tient vendredi au tribunal de Bobigny, de pouvoir "tourner la page".

Il y a deux ans, Claire entamait une relation avec l’un de ses collègues de travail. Après l'avoir fréquenté pendant près de quatre mois, elle met fin à cette relation. Mais la rupture se passe mal et le cauchemar commence alors pour elle. Victime de "revenge porn", ou "vengeance par la pornographie", elle constate rapidement la diffusion sur les réseaux sociaux, notamment YouTube et Daily Motion, de vidéos et de photos à caractère intime où elle apparaît.

Cette forme de nuisance qui vise à démolir la réputation et à salir l'honneur d'ex-partenaires avec qui la rupture s'est mal passée est née aux Etats-Unis. Mais elle s'est vite répandue en France. Au début de cette semaine, un homme de 39 ans a été condamné à un an de prison ferme dans une affaire similaire.

La plupart des fichiers litigieux ont été supprimés

Après le dépôt d'une plainte, Claire réussira à faire supprimer d’Internet la plupart des fichiers douteux. Car son harceleur, non content d'avoir diffusé des vidéos tournées avec la jeune femme, avait aussi volé d'autres vidéos qu'elle précise "ne pas avoir faites avec lui", sur son ordinateur.

"La première fois que j'ai vu que c'était sur Internet, sur YouTube et sur Daily Motion, j'ai pleuré pendant deux ou trois heures", confie-t-elle à BFMTV.

Soutenue par son nouveau compagnon, Claire veut poursuivre sa reconstruction et sera présente vendredi au tribunal de Bobigny pour obtenir réparation du préjudice subi et espérer voir condamner son ex-partenaire. Quelque chose cependant, s'est brisé en elle.

"Maintenant, je ne vais plus jamais sur les réseaux sociaux, je n'ai pas Facebook, mon nom n'apparaît pas dans mes adresses e-mail, je ne donne mon nom que lorsque vraiment je suis très en confiance avec les gens", témoigne encore Claire.

De ce procès, elle attend de "pouvoir définitvement tourner la page" après cet épisode sombre de sa vie.

D. N. avec Pierre-Emmanuel Bécet et Alexis Cuvillier