BFMTV

Charlie Hebdo : une sénatrice UMP s'interroge sur le coût de la protection des locaux

BFMTV

Joëlle Garriaud-Maylam, sénatrice UMP des Français de l'étranger, a demandé mercredi que soit publié "le coût, pour l'Etat et le contribuable", de la protection des locaux de l'hebdomadaire Charlie Hebdo qui a publié des dessins satiriques sur le prophète Mahomet.

"Provocation de quelque-uns"

Elle ajoute que "si Charlie Hebdo bénéficie depuis mercredi matin d'une sécurité policière rapprochée et coûteuse, celle-ci ne peut être offerte au reste de nos compatriotes dans l'Hexagone ou dans le monde, alors même que chacun d'entre eux devient une cible potentielle du seul fait de la provocation de quelques-uns".

Il faut que Charlie Hebdo "contribue aux frais"

"La publication de ces caricatures ayant été faite de manière délibérée, avec des retombées commerciales très importantes pour le journal", la sénatrice "trouverait normal" que Charlie Hebdo "contribue aux frais entraînés par son irresponsabilité".

Elle indique par ailleurs vouloir "concrétiser le respect dû aux croyances religieuses dans une proposition de loi dont elle a commencé la rédaction".

"Pourquoi la France pourrait-elle condamner pénalement les manifestations d'homophobie, d'antisémitisme ou de racisme, et pas celles qui portent atteinte à la spiritualité et aux croyances profondes et sincères de millions d'hommes et de femmes?", écrit-elle.

D. N. avec AFP