BFMTV

Charente: cinq personnes mises en examen après une opération anti-drogue

-

- - Illustration Archives AFP

Le parquet de Rennes a annoncé la mise en examen de cinq personnes interpellées le 30 mars, après une vaste opération anti-drogue près d'Angoulême.

Cinq personnes, interpellées le 30 mars lors d'une vaste opération anti-drogue menée par les gendarmes à Soyaux, près d'Angoulême (Charente), ont été mises en examen, notamment pour importation de stupéfiants en bande organisée et blanchiment aggravé, a-t-on appris lundi auprès du parquet de Rennes.

"Les cinq individus ont été mis en examen des chefs d'importation de stupéfiants en bande organisée, acquisition, détention, transport, offre (...) de produits stupéfiants, importation en contrebande de marchandises prohibées en bande organisée, détention et transport en contrebande de marchandises prohibées en bande organisée, blanchiment aggravé et participation à une association de malfaiteurs", selon un communiqué du procureur de la République de Rennes, Nicolas Jacquet. Le parquet a requis le placement en détention provisoire des cinq suspects.

Trois-cent kilos de cannabis saisis

Leurs interpellations avaient été réalisées, le 30 mars, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en avril 2016 par le parquet de la Juridiction inter régionale spécialisée (JIRS) dans le crime organisé de Rennes. La vaste opération anti-drogue du 30 mars avait également permis la saisie de 300 kilogrammes de résine de cannabis, 220.000 euros en numéraire et sur des comptes bancaires ainsi que six véhicules.

Ce coup de filet avait mobilisé au total 75 gendarmes, de la Section de recherches de Poitiers, des groupements de gendarmerie départementale de la Charente et de la Vienne, des unités d'intervention du GIR de Poitiers et du GIGN de Tours et des équipes cynophiles.

"Les nombreuses perquisitions réalisées dans les véhicules des interpellés et dans divers logements et locaux qu'ils utilisaient ont confirmé l'importance du trafic de stupéfiant suspecté", a souligné le parquet de Rennes.

G.D. avec AFP