Edouard Philippe à Matignon, le 6 juin 2017
 

Le Premier ministre a déploré mardi matin, qu'un fiché S puisse posséder un permis de port d'arme, à l'instar de l'homme décédé lundi sur les Champs-Elysées, après avoir tenté de percuter un fourgon de gendarmerie

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire