L'assaillant de l'attaque avortée des Champs-Elysées a prêté allégeance à Daesh dans une lettre-testament.
 

L'assaillant qui a foncé sur un fourgon de gendarmerie sur les Champs-Elysées est soupçonné d'avoir envoyé une lettre de menaces à plusieurs médias, mais aussi à l'Elysée, à Matignon ou aux forces de l'ordre. Il prévenait qu'il passerait à l'acte si ses avertissements n'étaient pas entendus.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire