× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
car
 

Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue ce vendredi soir, le procureur de Marseille a fait le point concernant l'enquête ouverte après la collision meurtrière entre un car scolaire et un train TER jeudi à un passage à niveaux de Millas, dans les Pyrénées-Orientales. Le magistrat a indiqué que la plupart des témoignages disaient que les barrières étaient fermées. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • docteurtrain.
    docteurtrain.     

    est il possible d'avoir pour une information complete le pourcentage des causes d'accidents aux PN , SNCF/ véhicule routier.
    Il semble que la cause soi à 98% le fait des conducteurs des véhicules routiers. Prévoir un expert lié au comportement des automobilistes en plus de l expert ferroviaire . Une pensée pour les victimes et parents .

  • LEMONDEVATRESMAL
    LEMONDEVATRESMAL     

    Pas un mot des intervenants de quelque nature qu'il soit sur l'absence de caméra embarqué aussi bien dans le train que dans le car.
    Il est sidérant que de nos jours ces véhicules de transport ne soient pas systématiquement équipés d'un tel dispositif.
    Cela éviterait bien des polémiques et de fumeuses théories sur les raisons de l'accident.
    Que fait ce gouvernement une fois de plus ? Trop occupé à détruire les droits des salariés.
    Honte à eux !

  • Inestal Guy
    Inestal Guy     

    Si les barrières étaient baissées elles ont donc été défoncées et donc facile de retrouver de traces sur les barrières , mais le plus étonnant c'est que la conductrice n'ait pas été interrogée , elle n'est pas dans le comma que je sache , de plus il devrait y avoir le témoignage des lycéens et celui du conducteur du train , tout ça est pas très cohérent !

  • anou
    anou     

    Bonsoir.
    Moi, je ne comprends pas pourquoi le car c'est arrêté sur le passage à niveau ?
    (Ce que j'ai entendu ce soir > il suivait un autre car...)
    De toutes façons - MEME si les barrières étaient LEVEES > ON NE S=S'ARRETE JAMAIS sur un passage à niveau !
    On attend toujours - AVANT de s'engager que le véhicule qui nous précède, laisse la place de traverser complètement.

    SI les barrières étaient baissées > alors là > raison de plus !
    Soit qu'elle suivait de trop près le car qui la précédait - ce dernier c'est arrêté (embouteillage à priori), et elle a du stopper sur les rails = elle est fautive !
    A mon avis > la conductrice va avoir des problèmes !

Votre réponse
Postez un commentaire