Le boxeur Christophe Dettinger agressant un gendarme, le samedi 5 janvier 2019 à Paris.
 

"On légitime la violence contre les forces de l’ordre", regrettent policiers et gendarmes, alors que la cagnotte en soutien à l'ancien champion de boxe a dépassé les 100.000 euros ce mardi matin.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire