BFMTV

Braquage mortel de Dolomieu: la voiture des malfaiteurs retrouvée

Alors qu'il tentait de désarmer deux hommes dans un tabac à Dolomieu, en Isère, un témoin avait été tué d'un coup de feu, mardi.

Alors qu'il tentait de désarmer deux hommes dans un tabac à Dolomieu, en Isère, un témoin avait été tué d'un coup de feu, mardi. - -

La Peugeot 206 noire utilisée par les deux auteurs du braquage d'un petit bureau de tabac, mardi dans l'Isère, a été retrouvée par les enquêteurs à quelques kilomètres des lieux du drame. Les experts sont en train d'y effectuer des prélèvements.

C'est une avancée décisive dans l'enquête. Le véhicule utilisé par les deux auteurs présumés du braquage du bureau de tabac de Dolomieu, dans l'Isère, dont un témoin a été abattu mardi, a été retrouvé intact jeudi soir sur un chemin isolé voisin, selon le parquet de Grenoble.

"La voiture a été découverte à Saint-Chef, une petite commune située à quelques kilomètres du lieu des faits. Elle est intacte", a indiqué vendredi Jean-Yves Coquillat, procureur de la République à Grenoble, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

La Peugeot 206 noire utilisée mardi lors du braquage du commerce a été acheminée jusqu'à Grenoble pour expertise. "Les experts ont également travaillé sur l'endroit où la voiture a été retrouvée. Pour l'heure, nous ne disposons d'aucun élément significatif. Nous en sommes toujours au stade des prélèvements", a ajouté Jean-Yves Coquillat.

Funérailles d'Hugo Villerez lundi

Les deux suspects, en fuite, n'ont pas été identifiés. Les investigations et auditions menées au cours des dernières heures ont cependant permis aux enquêteurs d'en savoir un peu plus sur les circonstances du drame qui a coûté la vie à Hugo Villerez, habitant du village de 34 ans.

Selon le parquet, la victime aurait semble-t-il suivi à l'extérieur du commerce le malfaiteur qui tenait le fusil de chasse. Les deux hommes, situés à "quelques mètres de distance" l'un de l'autre, auraient ensuite eu un bref échange verbal, à l'issue duquel le braqueur a ouvert le feu sur le jeune homme, le blessant mortellement.

Jeudi soir, plus d'un millier de personnes, habitants de Dolomieu, des communes avoisinantes ou simples anonymes, se sont rassemblées sur la place centrale du village, à quelques mètres des lieux du drame, pour rendre hommage à la victime. De nombreux élus de tout le canton sont également venus témoigner de leur soutien à la mère d'Hugo, conseillère municipale de Dolomieu, et à la commerçante victime du braquage. Les funérailles se tiendront lundi à Dolomieu.