BFMTV

Braderie de Lille: il exposait 280 objets nazis

Des objets nazis étaient proposés à la vente

Des objets nazis étaient proposés à la vente - France 3

Carnets de soldats SS, poignards, bustes du Führer... un brocanteur d'origine allemande a tenté de vendre des dizaines d'objets nazis en marge de la braderie de Lille.

Environ 280 articles rappelant la période nazie ont été saisis par les douanes lors de la braderie de Lille qui a débuté vendredi, a-t-on appris dimanche auprès de la préfecture.

Une grande partie de ces objets étaient vendus par un brocanteur d'origine allemande qui les proposait "sur un stand isolé à la limite de la braderie", a rapporté vendredi France 3 Nord-Pas-de-Calais. Parmi ces objets, des carnets de soldats SS, des poignards gravés de croix gammées, des vinyles de discours d'Adolf Hitler et des bustes à l'effigie du Führer, visibles sur des images tournées par la chaîne.

Le stand a été fermé

Le propriétaire aurait indiqué ne parler qu'allemand et ne pas comprendre qu'il soit interdit de vendre de tels objets. Sous la pression des journalistes, il aurait "fermé son stand". "Cela nous a été rapporté par les douanes hier (samedi), mais nous n'en savons pas plus", a pour sa part indiqué à l'AFP la préfecture du Nord.

Importer ou exhiber en public un uniforme, un insigne ou un emblème rappelant ceux portés par une organisation déclarée criminelle reste interdit et est passible d'une amende de 1.500 euros. La braderie de Lille a débuté officiellement samedi à 14 heures pour se terminer dimanche à 23 heures mais dès le vendredi, certains brocanteurs exposent leurs objets aux chineurs déjà nombreux.

la rédaction avec AFP