BFMTV

Béziers: le funérarium se trompe et présente le mauvais défunt à la famille

Le centre funéraire de Béziers a échangé les corps de deux défunts.

Le centre funéraire de Béziers a échangé les corps de deux défunts. - Google Street View

Le personnel des pompes funèbres a échangé par erreur deux corps au moment de la mise en bière. Une terrible épreuve pour l’une des familles, encore sous le choc.

L’erreur a beau être humaine, une famille biterroise risque de se souvenir très longtemps de cette scène invraisemblable. Samedi dernier, les proches de Gilbert Petit, mort le mardi 9 janvier à l’âge de 86 ans, se sont rejoints au centre funéraire de Béziers pour pleurer sa disparition.

Mais au moment d’entrer dans le salon funéraire, la famille est pétrifiée. Comme le raconte France Bleu Hérault, il s’agissait bien du cercueil commandé et du costume choisi. Pourtant, le corps n’est pas celui de Gilbert Petit. Le personnel des pompes funèbres panique et demande aux proches du défunt de patienter pour que leur soit présenté le bon corps.

La fille aînée du défunt est sous le choc: "Un autre homme était dans le costume de mon père... et de voir quelqu'un d'autre dans le cercueil choisi... c'est épouvantable", a-t-elle raconté à la radio. Pour sa seconde fille, c'est un manque de respect total: "Pour moi, il n'y a pas eu de respect de la dépouille lorsque notre Papa nous a été présenté. Il n'était pas préparé correctement".

Une "erreur humaine"

Le PDG du centre funéraire s’est confondu en excuses lundi matin. Pour comprendre l’origine de cette "regrettable erreur", une première dans l’histoire du funérarium de Béziers, il a expliqué que les deux défunts portaient le même nom de famille. Or, lorsque les corps des défunts sont conservés avant la mise en bière, seul le nom de famille est indiqué, il n’est pas fait mention du prénom.

Pour réparer cette "erreur humaine", le PDG du centre funéraire a assuré à France Bleu "qu'une partie des prestations ne serait pas facturée à la famille" et que tout serait mis en œuvre pour que cela ne puisse plus se reproduire.

H.M.