justice
 

Lundi, le tribunal correctionnel de Béziers a condamné un père de famille à trente mois de prison, dont six avec sursis. Quelques jours auparavant, le prévenu avait frappé notamment au visage le professeur de mécanique de son fils, élève en seconde.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire