Le tribunal d'Orléans (illustration)
 

Le 23 juin 2015, un trentenaire habitant en Seine-Saint-Denis tuait de 32 coups de couteau son fils de deux ans et demi après l'avoir enlevé à sa mère dont il était séparé. Ce jeudi, durant son procès il a dit ne pas pouvoir expliqué son geste. Le verdict est attendu vendredi. 

Votre opinion

Postez un commentaire