BFMTV

Auvergne-Rhône-Alpes: des détenus remis en liberté par manque de personnel pénitentiaire

(Photo d'illustration) La prison de Valence, dans la Drôme.

(Photo d'illustration) La prison de Valence, dans la Drôme. - PHILIPPE DESMAZES

Faute d'agents pénitentiaires disponibles pour escorter les détenus au tribunal, un demi-douzaine d'entre eux ont été remis en liberté en attendant leur procès.

L'épidémie de coronavirus continue d'avoir un impact sur le fonctionnement de la justice. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, une demi-douzaine de détenus ont été remis en liberté avant leur renvoi devant le tribunal faute de personnel pénitentiaire pour les escorter, indique ce mercredi Europe 1.

De nombreux procès, repoussés pendant le confinement, se tiennent actuellement de sorte que les les agents pénitentiaires sont débordés. Pour la procureure d'Annecy, Véronique Denizot, "l’administration pénitentiaire n'est pas dotée en effectifs suffisants pour faire face" à cet afflux de prévenus devant être conduits au palais de justice.

Situation "dangereuse"

Une situation dont elle souligne la "dangerosité car celui qu'un juge des libertés et de la détention a incarcéré un week-end, qui est libéré sans jugement le lundi, peut dans un certain nombre de cas, être dangereux, réitérer une infraction pénale, éventuellement commettre une atteinte à personne, et nous nous trouvons de fait en défaut", dépeint-elle au micro d'Europe 1.

Pour faire face à ce phénomène, les magistrats de la région réclament de renforcer les rangs du personnel pénitentiaire pour escorter les prisonniers.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV