13-novembre
 

Une vingtaine de victimes des attaques de Paris ont été déboutées par le tribunal administratif de Paris après avoir déposé un recours pour faire reconnaître la responsabilité des services de l'Etat, estimant qu'il y avait eu un défaut de surveillance des auteurs des attentats et de la salle du Bataclan.

Votre opinion

Postez un commentaire