BFMTV

Attentat en Isère: le policier impliqué dans la diffusion d'une photo de la victime condamné

BFMTV

Le policier qui a reconnu être à l'origine de la diffusion d'une photo de la tête de la victime décapitée dans l'attentat à l'usine Air Products de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère, a été condamné mercredi à trois mois de prison avec sursis. Poursuivi pour violation du secret professionnel, cet officier-stagiaire âgé d'une quarantaine d'années a été condamné à l'issue d'une procédure de plaider-coupable. Outre cette condamnation qui ne sera pas inscrite à son casier judiciaire, le fonctionnaire devra payer 2.000 euros d'amende à l'épouse ainsi qu'au fils d'Hervé Cornara, qui s'étaient constitués parties civiles dans ce dossier.

Le parquet de Vienne avait initialement ouvert une enquête pour apologie de terrorisme, atteinte au respect dû aux morts et violation du secret professionnel à la suite de la diffusion sur des sites web et les réseaux sociaux de la tête du chef d'entreprise qu'un de ses employés, Yassin Salhi, a assassiné le 26 juin dans une mise en scène rappelant les pratiques macabres de l'Etat islamique (EI).

Le fonctionnaire, qui aurait "17 à 18 ans d'ancienneté" dans la police, s'était spontanément dénoncé en reconnaissant être à l'origine de la diffusion de la photo en la partageant avec des tiers et notamment des camarades de promotion. Il avait déclaré avoir agi par "bêtise", avait rapporté le procureur de la République de Vienne en juillet et n'est pas directement à l'origine de la mise en ligne du cliché sur internet.

la rédaction avec AFP