Le palais de justice de Bruxelles, lors du procès de Salah Abdeslam, en février 2018.
 

Ce Français, âgé de 30 ans est accusé d'avoir fourni les armes qui ont servi lors de la tuerie. Lui nie toute radicalisation et ne cesse de condamner l'attentat qui a coûté la vie à quatre personnes en 2014.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire