Attentat déjoué: comment un des suspects a pu être jugé et incarcéré en France sous une fausse identité

Clément Baur a été interpellé dans la cage d'escalier de l'immeuble où il louait un appartement à Marseille.
 

Clément Baur, le plus jeune des deux hommes soupçonnés d'avoir projeté un attentat pendant la campagne présidentielle, a été condamné à 4 mois de prison en 2015. C'est dans sa cellule de la prison de Lille-Sequedin qu'il a fait la connaissance de son complice présumé. 

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Sang9
    Sang9     

    "comment un des suspects a pu être jugé et incarcéré en France sous une fausse identité ? " Parce que notre système est à revoir, ses failles sont connues des malfaiteurs ! Il lui faut une mise à jour au plus vite, il devient de plus en plus obsolète à plusieurs niveau, mais comment faire sans gestion de notre budget ? Nous sommes encore dépendant des décisions et de la gestion monétaire Européenne

    Tinie
    Tinie      (réponse à Sang9)

    Et vive l'UE !!

Votre réponse
Postez un commentaire