Police (illustration)
 

Les cinq autres personnes interpellées mardi et mercredi ont été relâchées sans faire l'objet de poursuites. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire