Photo d'illustration
 

Les deux jeunes femmes proches de Khamzat Azimov, le jihadiste qui a tué un homme samedi dernier à Paris lors d'une attaque au couteau, ont été remises en liberté ce samedi à l'issue de leur garde à vue.

Votre opinion

Postez un commentaire