BFMTV

Attaque au couteau à Trappes: un voisin témoigne sur BFMTV

Rachid habite à Trappes, dans la rue où au moins deux femmes ont été tuées, ce jeudi, par un homme armé d'un couteau.

Un homme a été abattu par les forces de l'ordre après une attaque au couteau ce jeudi matin à Trappes, dans les Yvelines. Deux personnes sont mortes, la mère et la sœur de l'assaillant, et une autre a été grièvement blessée. Un habitant du quartier où a eu lieu l'agression raconte à BFMTV les instants qui ont immédiatement succédé à l'agression.

"J'ai été réveillé par des bruits à l'extérieur, ça criait, ça gueulait de partout. On m'a demandé de fermer les fenêtres. On ne comprenait pas ce qu'il se passait", témoigne Rachid, encore sous le choc.

La prudence des autorités

Dans la rue, c'est une scène de panique. "La police partout, les pompiers partout, le Samu, un hélicoptère", énumère-t-il. 

"Je suis descendu dans ma cuisine, j'ai rouvert ma fenêtre. C'est là où j'ai découvert un corps en train de se faire ranimer pendant un peu plus de vingt minutes."

Si les autorités appellent à la prudence quant aux motivations de l'agresseur, Daesh a rapidement revendiqué l'attaque via son organe de propagande. L'assaillant était fiché S et avait été condamné en 2003 pour une "infraction militaire", selon des informations données par le parquet de Versailles dans la soirée. La procédure pour "apologie du terrorisme" dont il avait fait l'objet avait été classée sans suite en 2016, en raison d'une "infraction insuffisamment caractérisée". 

C.H.A.