Mis à jour le
President of the French far-right Front National (FN) party and member of Parliament Marine Le Pen looks on during a session of questions to the government at the French National Assembly, in Paris, on May 29, 2018. 
Philippe LOPEZ / AFP
 

La présidente du Rassemblement national affirmait que la justice française n'était pas compétente dans l'affaire des assistants d'eurodéputés soupçonnés de travailler en réalité pour le parti. 

Votre opinion

Postez un commentaire