Mis à jour le
President of the French far-right Front National (FN) party and member of Parliament Marine Le Pen looks on during a session of questions to the government at the French National Assembly, in Paris, on May 29, 2018. 
Philippe LOPEZ / AFP
 

La présidente du Rassemblement national affirmait que la justice française n'était pas compétente dans l'affaire des assistants d'eurodéputés soupçonnés de travailler en réalité pour le parti. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire