BFMTV

Ardennes: une fillette de 5 ans retrouvée morte à la suite des pluies

BFMTV

Une fillette de cinq ans a été retrouvée morte dans une canalisation remplie d'eau mercredi soir à Rumigny, dans les Ardennes, où s'étaient abattues dans la journée de fortes pluies, a-t-on appris ce jeudi de sources concordantes.

La disparition d'une fillette, à Rumigny, avait été signalée à la gendarmerie à 18h30 mercredi par "les personnes en charge de sa responsabilité" et son corps a été retrouvé quelques heures plus tard "dans une canalisation remplie d'eau à 20 mètres de son domicile", à la suite des fortes pluies tombées mercredi, a indiqué Laurent De Caigny, le procureur de Charleville-Mézières.

Le "cours d'eau plus fort que d'habitude"

La fillette se trouvait devant son domicile lorsqu'elle a échappé à la vigilance des personnes qui se trouvaient avec elle, a-t-il précisé. Lors des recherches, les gendarmes se sont rapidement orientés "vers le fond de l'impasse" où se trouvait "un regard sans grille rempli d'eau". Ils entreprennent alors de fouiller dans cette canalisation avec l'aide d'engins de chantier et retrouvent "quelques instants plus tard, le corps sans vie de la fillette", selon le parquet. De son côté, la préfecture des Ardennes confirme la mort de la fillette sans donner davantage d'informations sur les circonstances.

De source proche de l'enquête, "la fillette n'a pas été emportée par les eaux", mais serait "tombée dans la canalisation en s'y approchant par curiosité" à cause du "cours d'eau qui était plus fort que d'habitude" en raison des fortes pluies qui s'étaient abattues sur le village dans la journée.

Une dizaine d'interventions 

Selon Météo France, le secteur de Rumigny a ainsi été touché par une succession de forts orages mercredi, dont un à 18h20. Le département des Ardennes ne figurait pas dans les six du nord de la France concernés mercredi par l'alerte orange pour orages forts. Mais Rumigny, village de 360 habitants, jouxte l'Aisne, qui faisait partie de ces départements.

Dans les Ardennes, les pompiers sont intervenus "une dizaine de fois pour des débordements", selon le Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis).

A.M avec AFP