Sandra Simard, porte-parole de l'association AVAPOLVI, accompagnée de deux autres victimes présumées de l'anesthésiste.
 

Les victimes de l'anesthésiste du Doubs soupçonné d'empoisonnement ont exprimé leur colère contre sa remise en liberté, lors d'une conférence de presse donnée ce vendredi.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire