BFMTV

Amiens: les chauffeurs de bus exercent leur droit de retrait après une agression

BFMTV

Les chauffeurs du réseau d'autobus Amétis d'Amiens ont décidé d'exercer leur droit de retrait à partir de 21h mardi soir, après l'agression d'un de leurs collègues, a-t-on appris de source syndicale. "Tous les bus devront rentrer au dépôt", a indiqué le secrétaire du CHSCT, Pacôme Lekiby (FO, syndicat majoritaire) à l'issue d'une réunion extraordinaire du Comité. En revanche, aucun droit de retrait n'est prévu pour ce mercredi 6 mai, selon FO.

Le chauffeur a été agressé en milieu d'après-midi par trois individus, non loin de la gare SNCF, après que le véhicule eut heurté un quatrième piéton qui traversait le couloir de bus en leur compagnie, selon cette même source. Furieux, les trois hommes ont alors forcé les portes avant du bus, brisant une vitre au passage, avant de donner des coups de pied et de poing au chauffeur.

Ils ont ensuite été interpellés par la police tandis que le chauffeur et le piéton renversé, tous deux légèrement blessés, ont été transportés à l'hôpital par les pompiers, selon une source policière. Le trafic d'autobus se termine d'ordinaire entre minuit et une heure du matin.

La rédaction avec AFP