000_851PJ.jpg
 

Lundi, un homme est mort des suites d'un malaise cardiaque consécutif à l'emploi contre lui d'un pistolet Taser par les gendarmes venus l'interpeller. Ceux-ci affirment avoir respecté la réglementation en vigueur. 

Votre opinion

Postez un commentaire